Vol vers Sarlat du dimanche 4 mai 2014

En ce WE ensoleillé de mai, Xavier me propose de l’accompagner pour un vol à destination de Sarlat-Domme (LFDS) en compagnie de Jean-Michel.

Rendez-vous est pris au hangar à 8h30 pour point météo et départ.

La météo sera belle sur tout le trajet, seuls quelques nuages assez bas seront présents à l’aller entre la Lozère et le Cantal. Un Mistral encore bien soutenu est attendu en vallée du Rhône, tendant à diminuer au fur et à mesure de la journée. Un avis de turbulences a été édité en vallée du Rhône, entre le sol et le niveau 60. Nous serons au 85, à priori pas de souci pour nous.

La route choisie est simple, car nous disposons de deux VOR (Montélimar et Mende). Le trajet fera 210 nautiques, pour un temps de vol d’un peu plus de deux heures avec une vitesse de 100 noeuds.

Route Gap-Sarlat

Route Gap-Sarlat

Après consultation des NOTAMS, (rien de bien affolant pour notre vol, un peu de paras sur Aubenas) et un devis de masse et centrage, nous sortons l’avion. (à 3 adultes dedans avec les pleins, nous sommes proches de la masse maximale)

Pour la branche aller, Jean Michel sera devant avec Xavier, je serai devant pour le retour.

Beau ciel bleu au départ ! - Bien installé à l’arrière, j’en profite pour me familiariser à Air Nav Pro

Beau ciel bleu au départ ! – Bien installé à l’arrière, j’en profite pour me familiariser à Air Nav Pro

 

10h10, décollage, direction le point Sierra de Gap et cap au 280 pour nous faire « tirer » par le VOR de Montélimar.

Prise de contact avec le SIV de Marseille qui nous informe qu’aucune zone militaire n’est active, ça sera d’autant plus simple ! Nous passons verticale terrain de Montélimar, et ne subissons le Mistral que par une dérive assez prononcée, sans grosse turbulence. Par contre, quelques « dégueulantes » nous font perdre de temps à autre de l’altitude (jusqu’à 500 pieds tout de même !)

Nous laissons l’arc Alpin sur notre droite, cap à l’Ouest ! - Arrivée dans la vallée du Rhône

Nous laissons l’arc Alpin sur notre droite, cap à l’Ouest ! – Arrivée dans la vallée du Rhône

Nous passons le Rhône et le VOR de Montélimar pour nous diriger vers les hauts plateaux de la Lozère et le VOR de Mende. Nous quittons Marseille Info pour contacter Montpellier Info qui nous informe également qu’aucune zone militaire n’est active, le ciel est à nous !

A ce moment-là, notre attention est attirée par l’allumage d’un voyant ambre au tableau d’alarme « VAC ». Coup d’oeil à l’indicateur de dépression, effectivement celui-ci est à 0… C’est-à-dire que tous les instruments fonctionnant à dépression sont HS. Notre Piper n’ayant pas une avionique Airbus, il nous manque à présent l’horizon et le conservateur de cap. Après un rapide point de la situation, nous décidons de continuer le vol, le ciel étant bien dégagé pour la journée, nous naviguerons à la boussole, sans conservateur de cap. (de plus, nous avons 1 smartphone et une tablette équipé d’Air Nav Pro, et Xavier a son GPS portable, il ne peut pas nous arriver grand-chose !) VOR, radio, transpondeur et surtout moteur ne sont pas concernés par le circuit de dépression, pas de problème pour nous.

La section 3 du manuel de vol (procédures d’urgence) ne traite pas de la panne d’alimentation dépression.

Comme prévu, quelques nuages bas sont présents entre Lozère et Cantal - Le paysage change : plateau Lozérien

Comme prévu, quelques nuages bas sont présents entre Lozère et Cantal – Le paysage change : plateau Lozérien

Poussé maintenant par le VOR de Mende (position FROM, sur le radial 280) notre voyage se passe bien, nous sommes en avance par rapport à l’horaire prévu (le vent aidant bien) Après contact avec le SIV Rodez, il est temps d’attaquer la descente vers Sarlat. Nous passons à proximité de lieux touristiques magnifiques, Rocamadour, vallée de la Dordogne, …

Rocamadour - Vallée de la Dordogne et le village de Domme

Rocamadour – Vallée de la Dordogne et le village de Domme

Le terrain de Sarlat-Domme est visible d’assez loin, car un champ d’antennes type parabole est collé à l’aérodrome. La piste est sur un plateau, nous nous établissons en longue finale 28.

Carte VAC de Domme

Carte VAC de Domme

Atterrissage sans encombre après 1h58 de vol. Nous nous rendons vers les locaux de l’aéroclub, et un petit groupe se prépare pour un apéro…

Un mécano du club présent sur place vient volontiers jeter un oeil à notre problème de gyro, pour lui pas de doute c’est l’entrainement de la pompe à vide qui a lâché ! N’en ayant pas en stock, nous ferons la branche retour toujours sans horizon ni conservateur de cap (vu la météo, aucun problème !)

L’aérodrome n’ayant plus de resto, l’un des membres nous propose gentiment de nous emmener au village voisin de Domme pour manger. Pas de doute, au vu de l’architecture nous avons bien changé de région !

Village de Domme (classé « l’un des plus beaux villages de France »)

Village de Domme (classé « l’un des plus beaux villages de France »)

Xavier ayant rendez-vous en début d’après-midi, nous optons pour un repas rapide, sandwich suivi tout de même d’une tartelette aux noix, typique du Périgord. Nous mangerons sur l’aérodrome.

La plateforme de Sarlat est très sympa, et dégage un air de « terrain d’aviation », les hangars sont ouverts aux badauds, pas de barrière ou autre filtre, il doit y faire bon vivre.

Il est temps maintenant de repartir, nous remettons 62 litres de 100 LL dans notre Piper, et je m’installe devant avec Xavier, tandis que Jean-Michel sera derrière.

Le retour se fera sans encombre, au niveau 75 d’un bout à l’autre, un vent ¾ face nous ralentit et nous mettons 2h30 pour rentrer (même route qu’à l’aller). Poser Tallard piste 03, car le vent de Nord est bien établi.

En conclusion, un dimanche aéronautique bien sympa, instructif pour la navigation et enrichissant par la sympathie des personnes rencontrées sur place.

À refaire sans modération !

Adrien Decaux

Publié dans Récits de voyage